Comment transplanter des hémérocalles en 3 étapes faciles

Comment transplanter des hémérocalles en 3 étapes faciles 1

Si vous souhaitez apprendre à transplanter des hémérocalles, cet article simplifie la technique en quatre étapes faciles. Vous pouvez utiliser les connaissances pour transférer les hémérocalles que vous avez cultivées dans des pots dans la serre et dans le jardin. De cette façon, vous avez cultivé des plantes saines qui survivront à la transplantation à l’extérieur.

Néanmoins, rassurez-vous, les hémérocalles sont des plantes hautement adaptables, même dans des conditions difficiles. Par conséquent, vous devez être sûr qu’ils survivront à la transplantation sans aucun problème. Maîtriser et mémoriser les conseils ci-dessous devrait vous aider à transplanter des hémérocalles dans le cadre régulier de l’entretien et de la propagation.

Comment transplanter correctement les hémérocalles

Étape # 1. Préparation du site

La transplantation d’hémérocalles est facile, mais assurez-vous de préparer au préalable le nouveau site de plantation. De cette façon, vous pouvez planter immédiatement les hémérocalles et leurs racines ne se dessèchent pas en attendant. Ces plantes prospéreront mieux dans un endroit lumineux et ensoleillé, alors choisissez une zone qui fournira cela.

Vous devez également modifier le sol avec du compost pour améliorer sa teneur en éléments nutritifs et sa qualité. Il serait préférable de faire tester votre sol et de vérifier son niveau de pH et d’améliorer son drainage et sa rétention d’eau avant la plantation.

Étape # 2. Creuser

Après avoir préparé le nouveau site de plantation, vous devez réduire les hémérocalles, de sorte qu’elles mesurent environ 6 pouces de hauteur. Ceci est crucial avant la transplantation car il sera plus facile pour les plantes de rester hydratées pendant la transplantation avec moins de feuillage. N’oubliez pas que les plantes sont sujettes à une perte d’humidité beaucoup plus rapidement lors de la transplantation et que la taille est le remède.

Vous pouvez ensuite creuser autour du périmètre de la plante pour vous assurer de ne pas endommager ses racines lors de la levée. Il devrait être facile de glisser la pelle sous la motte après avoir desserré la zone environnante de la plante.

Étape # 3. Division

La transplantation d’hémérocalles n’est pas seulement un moyen de les entretenir et de les rajeunir pour améliorer leur santé et leur floraison. C’est aussi l’occasion de se propager par division après la floraison. Cela permet de repiquer au printemps ou après la floraison pour produire des fleurs l’année suivante.

Après avoir creusé la motte de racines, vous voulez l’arroser doucement pour enlever la terre restante. Cela facilitera la division et vous trouverez les racines endommagées et malades après le lavage. Vous voulez couper les racines décolorées et molles avec un couteau pour éviter qu’elles ne se propagent aux racines saines, blanches et fermes.

Après l’inspection et l’élimination des racines, vous pouvez diviser la motte de racines en sections pour la plantation. Visez à avoir au moins deux pousses vertes par division pour garantir l’établissement. Vous pouvez diviser à la main, mais vous pouvez également séparer les racines avec un couteau.

Étape # 4. Plantation

Vous pouvez planter les hémérocalles sur votre site, mais assurez-vous de vérifier que chaque trou fait deux fois la taille de chaque motte de racines. Cela permettra d’anticiper la croissance de vos hémérocalles et d’éviter la surpopulation de l’espace. Vous voulez ensuite étendre les racines et faire en sorte que la zone où la tige les rencontre soit légèrement sous la surface du sol.

Stabilisez les plants avec le sol et arrosez-les bien. Le sol doit être parfaitement humide pour éviter tout choc de transplantation. Enfin, maintenez cette condition jusqu’à ce qu’une nouvelle croissance apparaisse.

Prendre soin des hémérocalles

Que vous veniez de commencer vos hémérocalles dans la serre ou que vous les ayez transplantés à l’extérieur, ce n’est un secret pour personne que leur succès réside dans la façon dont vous en prenez soin. Comme mentionné précédemment, les hémérocalles prospéreront dans des conditions difficiles. Cependant, il serait préférable de se rappeler les bonnes pratiques d’entretien pour éviter les maladies et les inconvénients tout au long de l’année.

Arrosage, alimentation et coupe

Par exemple, les hémérocalles toléreront la sécheresse une fois établies, mais vous devez maintenir l’humidité du sol pour les garder en bonne santé. Vous pouvez également fertiliser pendant la saison de floraison pour stimuler leurs fleurs en plus de les nourrir au printemps. En ce qui concerne les autres pratiques d’entretien, vous pouvez retirer les parties mortes de la plante pour aider les hémérocalles à se régénérer.

Certains jardiniers coupent les hémérocalles au sol à l’automne dans le cadre de leur programme annuel. Vous pouvez également les laisser et les laisser sécher, mais n’oubliez pas d’enlever le feuillage mort au début du printemps. Vous pourriez également les trouver plus performants si vous les écrasez et retirez leurs gousses de graines.

Lutte contre les ravageurs

Les hémérocalles sont-elles sujettes aux parasites? La bonne nouvelle est que ces plantes sont rarement infestées, mais les pucerons et les thrips peuvent encore se produire. Ils sont relativement faciles à éradiquer, surtout lorsque vous surveillez toujours les hémérocalles. Vous voulez vous attaquer immédiatement aux ravageurs pour maintenir leurs populations à un faible niveau et empêcher la propagation.

Pratiquez la propreté et l’assainissement tout au long de l’année et pulvérisez les insectes une fois que vous les avez vus.

Conclusion

La division des hémérocalles n’est pas seulement une technique de propagation. Maîtriser la transplantation d’hémérocalles vous aidera également à rajeunir les plantes et à les empêcher de surpeupler. Vous pouvez simplifier le processus en quatre étapes et vos hémérocalles doivent être préparées pour fleurir l’année suivante.

Commencez par vous préparer au nouvel emplacement et modifiez le sol si nécessaire. Détachez soigneusement la plante et divisez sa motte pour ne conserver que des racines saines. Ensuite, vous pouvez les planter comme vous le feriez avec d’autres plantes en faisant attention à l’espace et à l’humidité.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Visitez notre boutique en ligne

Krostrade est une boutique en ligne en plein essor, fournissant des produits innovants et des solutions pour la maison et le jardin pour le marché polonais, ainsi que l'Europe. L'entreprise propose une vaste gamme de produits fabriqués à partir de composants de haute qualité.

A lire également

Cultures sous abri

Comment Cultiver Des Tomates Sous Serre

Les tomates sont les plantes les plus communément cultivées sous serre. Les fruits délicats et juteux sont sensibles à toute…

Lire la suite
Cultures sous abri

Cultiver des arbres fruitiers nains sous serre

Les arbres fruitiers nains sont cultivés sous serre depuis des siècles. En fait, la serre était souvent appelée orangerie car…

Lire la suite
Serres de culture

Protéger Une Serre Contre Le Vent En 4 Etapes

Protéger une serre contre le vent est l’une des activités à envisager  avant même de mettre en place la structure….

Lire la suite