7 Erreurs Fréquentes Sous Serre Et Solutions

7 Erreurs Fréquentes Sous Serre Et Solutions

Comme le dit le vieil adage, « Seuls ceux qui ne font rien ne commettent pas d’erreur ». Vous pouvez prévenir de nombreuses erreurs sous serre en sachant ce qu’il faut éviter. Une serre est un lieu où se déroulent des dizaines de processus, certains affectant les autres et avec des connexions complexes entre eux. Modifier l’un d’entre eux peut conduire au chaos et même à l’interruption de croissance des plantes. Certains sont faciles à corriger, et les conséquences sont mineures. D’autres peuvent entraîner la mort des plantes dans des cas extrêmes.

Pas de panique! Même les jardiniers expérimentés avec de nombreuses saisons à leur actif font des erreurs. Et d’une année sur l’autre, vous constaterez que le rendement augmentera. Le garde-manger sera rempli à ras bord, et vous pourrez vous remémorer avec le sourire votre apprentissage dans la serre.

Dans cette partie du guide Krosagro, nous présenterons les 7 erreurs fréquentes sous serre et nous offrirons des solutions pour les éviter.

Erreur # 1: Semer prématurément

Bien que la serre protège les plantes contre le gel, cette garantie n’est que partielle. La bâche permet aux rayons du soleil de chauffer l’air et le sol. Elle permet de ralentir également la perte de chaleur la nuit, et pendant les journées ensoleillées froides. Par ailleurs, même sans chauffage supplémentaire, sous la forme d’un poele, d’une ventilation ou de radiateurs, la serre sera plus chaude. Mais cela peut ne pas être suffisant, surtout pour les plantes exotiques ou orientales. Les plantes indigènes, elles, pourront faire face.

Solution:

Il est nécessaire de surveiller de près les conditions météorologiques et la température dans le tunnel, ainsi que de respecter les dates de semis afin que les plantes bénéficient de conditions confortables. C’est la garantie que les graines semées directement dans le sol survivront au moment de l’émergence, puis se développeront correctement. Que ce soit une question de temps ou de ne pas avoir la possibilité d’investir dans un chauffage, vous pouvez installer un mini tunnel sur les cultures. C’est une petite structure qui fonctionne comme une construction de taille standard. Sauf qu’elle doit être placée à l’intérieur de cette dernière.

Erreur # 2: Semer trop dense

Il est compréhensible que chaque jardinier vise à récolter autant que possible. Mais il faut se rappeler que chaque plante a besoin d’espace pour une croissance adéquate. Certaines plantes, comme les épinards et la laitue, n’ont aucun problème pour se développer aux côtés d’autres. Cependant, une grande partie d’entre elles préfèrent plus d’espace, et les cultures voisines peuvent leur nuire.

Les tomates, souvent cultivées sous abri, en font partie. Elles ont même besoin d’une ventilation, sinon elles peuvent s’affaiblir. D’autres légumes comme le brocoli, le chou-fleur, l’aubergine ou le poivron ont également besoin d’un espace «vital» pour se développer.

Solution:

Avant de planifier votre jardin moderne dans un tunnel, essayez de le projeter sous forme écrite. Il est conseillé de se familiariser avec les plantes que vous prévoyez de récolter, leurs méthodes de culture, les espacements minimum et maximum, les exigences de température, de sol et d’engrais, et enfin, leurs associations avec d’autres légumes. Certaines plantes peuvent être plantées à proximité les unes des autres. Cela fonctionne avantageusement pour les deux espèces, tandis que d’autres peuvent entrer en compétition. Une association appropriée des plantes peut vous aider dans cette situation.

En ce qui concerne la circulation de l’air sous abri, la solution consiste à ouvrir la porte ou à relever les ouvertures. La première méthode est utilisée dans les serres mono culture, la seconde uniquement dans les serres équipées de ventilation latérale.

Erreur # 3: Arroser trop ou trop peu

L’eau est l’une des matières premières les plus importantes nécessaires au développement des plantes. D’autre part, l’arrosage est la tâche la plus fréquente en matière de culture. Une serre de loisir, comme son nom l’indique, est conçue pour les usagers ayant une passion pour le jardinage. Par conséquent, sans avoir l’expérience d’un professionnel dans sa serre, il est difficile de déterminer avec précision les quantités d’eau. Beaucoup de gens gèrent cette tâche approximativement . Il ne faut pas oublier que ce n’est pas la quantité d’eau qui compte mais sa distribution au mètre carré.

Au fil du temps, lorsque les plantes ressentent un excès ou un manque d’eau, des changements peuvent être observés. Le manque d’eau entraîne des feuilles desséchées et des brûlures. Une trop grande quantité d’eau provoque l’apparition de champignons et de moisissures.

Solution:

L’humidité du sol dépend de nombreux facteurs: la structure, le pH, la teneur en eau souterraine et les facteurs atmosphériques à l’extérieur de l’installation. Et ce ne sont que quelques raisons qui affectent l’approvisionnement en eau. Si vous voulez diposer de conditions de croissance optimales, vous devrez acheter un humidimètre. Le coût est limité et les avantages associés permettront d’économiser beaucoup de stress et d’éviter les pertes de production.

Il est très important de ne pas verser d’eau directement sur les plantes mais à la base des racines. Parfois, les tunnels sont équipés de systèmes d’irrigation automatisés. Leur coût diminue avec le temps et n’est plus associé uniquement aux tunnels professionnels. Le prix dépend de l’efficacité souhaitée, mais il convient de consulter les offres des magasins en ligne. Les passionnés de bricolage conçoivent de bons systèmes et des dizaines de solutions sont disponibles sur Internet.

Erreur # 4: Mauvais positionnement

La plupart des légumes et herbes ont besoin d’au moins six heures de lumière solaire directe. Bien sûr, il existe un groupe assez important ayant des exigences plus élevées, tandis que d’autres préfèrent des positions ombragées. Par conséquent, au stade de la planification d’un potager, prenez en compte la configuration du site et le niveau d’exposition solaire nécessaire.

Solution:

Un tunnel de jardin n’est pas seulement une solution pour les plantes thermiques et photophiles. Après quelques modifications appropriées, en utilisant une bâche différente, il peut remplir une fonction différente. La construction en acier galvanisé est si polyvalente qu’elle peut être utilisée pour la culture de champignons ou pour les plantes nécessitant une humidité élevée et un faible accès à la lumière. La seule chose qui va changer sera le type de film sur le châssis de la serre.

Erreur # 5: Mauvais état du sol

La clé du succès dans la culture de légumes et de fruits est d’obtenir un sol riche en nutriments. Les plantes se nourrissent des ingrédients nécessaires dans le sol et les transforment ensuite en une masse végétale. C’est à partir de ces éléments que les fleurs se développent, donnant des fruits ultérieurement. Les épices, bien qu’elles aient un profil de croissance différent, ont des exigences similaires en ce qui concerne le sol.

Le sol a également une structure, un pH et une propriété de réaction qui se détériore avec le temps. Parfois, les jardiniers doivent adapter certains critères afin que la culture bénéficie de conditions favorables. Cela peut être obtenu avec des moyens écologiques (compost ou fumier), et d’autres mesures agrotechniques pour fertiliser le substrat.

Solution:

La fertilisation est une activité régulière dans le but de nourrir le sol. Tout substrat, contenant de l’humus, des nutriments et une structure adéquate, a un impact positif direct sur la qualité de la récolte. Quels traitements et quand les utiliser dépend du type de culture. En fin de saison, il est important que la terre ne souffre pas de maladies et contienne encore des micro et macro éléments.

Erreur # 6: Apparition des mauvaises herbes

Même sous abri, les mauvaises herbes se développent, qu’elles soient encore dans le sol ou introduites par les vêtements, chaussures… La manière dont elles s’immiscent n’est pas importante. Mais il reste primordial de les supprimer immédiatement après les avoir constatées. Le désherbage systématique ralentit leur développement. Vous devez garder à l’esprit qu’elles se multiplient beaucoup plus vite que la culture principale. Elles s’approprient constamment des nutriments, pour finalement répandre des centaines de graines. Par conséquent, leur permettre de se développer ne serait ce qu’une fois est la garantie d’une lutte sans fin avec elles.

Solution:

Élimination systématique, manuelle, mécanique ou chimique (évitez cette dernière méthode pour la culture de plantes destinées à la consommation domestique). Cependant, il est préférable de recouvrir le substrat d’agrotextile ou de paillis. Rappelez-vous que , même si le matériau limite leur développement, elles parviendront quand même à subsister dans des endroits non protégés. Avec un espace limité, cependant, vous n’aurez pas à controler la totalité de la serre à la recherche de mauvaises herbes.

Erreur # 7: Tout et en grandes quantités

La somme de vos récoltes devra dépendre de ce que vous pouvez manger, conditionner ou éventuellement vendre. Notez que plus vous produisez de plantes sous couvert, plus vous aurez besoin de prodiguer des soins. Au début de l’aventure avec le jardinage, l’enthousiasme peut l’emporter sur le bon sens. On imagine vite une serre pleine de légumes, de fruits et d’herbes. Malheureusement, il vous faudra encore un peu de pratique, et cela viendra au fil du temps. Le jardinage de loisir n’est pas sensé être une bataille constante. Le jardinage doit être un plaisir, un divertissement et procurer beaucoup de satisfaction.

Solution:

Il est facile de s’enflammer avec les légumes et herbes. La notion de récoltes et de paniers pleins de produits frais et sains peut vous inciter à planter des cultures que peu apprécieront. Utilisez l’espace au jardin pour faire pousser des légumes que tout le monde pourra déguster. Il n’y a aucune raison de faire pousser la gamme complète d’un catalogue de semences.

Si vous n’avez vraiment besoin que de tomates, de laitue et de poivrons, seulement deux ou trois d’entre eux par semaine, n’en abusez pas. De plus, le fait de cultiver autant de légumes à la fois demande du temps et de l’énergie. C’est aussi moins de temps disponible pour le désherbage, l’arrosage et autres tâches requises.

Conclusion

Il est normal de commettre quelques erreurs sous serre. Le jardinage est un apprentissage qui s’étend sur plusieurs années voire des décennies. On apprend souvent plus de ses erreurs que de ses succès. Ne vous découragez pas !. Il y a toujours une solution à chaque problème.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Visitez notre boutique en ligne

Krostrade est une boutique en ligne en plein essor, fournissant des produits innovants et des solutions pour la maison et le jardin pour le marché polonais, ainsi que l'Europe. L'entreprise propose une vaste gamme de produits fabriqués à partir de composants de haute qualité.

A lire également

Cultures sous abri

Comment Cultiver Les Scorsonères Dans Une Serre

Les scorsonères retrouvent une certaine popularité. Cultiver les scorsonères dans un tunnel permet d’obtenir une racine qui ressemble aux asperges…

Lire la suite
Cultures sous abri

Cultiver Des Endives Dans Une Serre

L’endive est un légume à longues feuilles très semblable à la laitue, bien que contenant plus de nutriments. L’un de ses…

Lire la suite
Cultures sous abri

Cultiver Des Salades Sous Serre

Les salades sont quasi systématiquement cultivées au jardin et sous abri. Mâche, boston, frisée, rucola, laitue beurre, iceberg, romaine, radicchio,…

Lire la suite